Information sur le jeu

Type : pc

Categorie : jeu de cartes

Version : Française intégrale

Editeur : Blizzard Entertainment

Développeur : Blizzard Entertainment

Config minimum :Système d'exploitation Windows® XP/Windows® Vista/Windows® 7/Windows® 8 (avec derniers Service Packs), Processeur Intel® Pentium® D ou AMD® Athlon™ 64 X2, carte graphique NVIDIA® GeForce® 6800 (256 MO) ou ATI™ Radeon™ X1600 Pro (256 MO) ou supérieure, 2 GO RAM, 3 GO d'espace libre sur le disque dur, Connexion Internet haut-débit, Souris et clavier ou écran tactile, Résolution minimale d'affichage : 1024 x 768

Config conseillée :Système d'exploitation Windows 7/Windows 8 (avec derniers Service Packs), Processeur Intel Core™ 2 Duo E6600 (2.2 GHz) ou AMD Athlon 64 X2 5000+ (2.6 GHz) ou supérieur, Carte graphique NVIDIA GeForce 8800 GT (512 MO) ou ATI Radeon HD 4850 (512 MO) ou supérieure, 4 GO RAM, 3 GO d'espace libre sur le disque dur, Connexion Internet haut-débit, Souris et clavier ou écran tactile, Résolution minimale d'affichage : 1024 x 768

Partager ce test

Retour à la liste des tests  

> lecture test

Posté, le 4 novembre 2013 à 13:55

Test du jeu free-to-play : Hearthstone : Heroes of Warcraft

Quoi ? Un jeu Blizzard en F2P ? Si cela a de quoi surprendre, c’est pourtant vrai ! Hearthstone est le dernier né des studios Blizzard, connus (et reconnus) comme les éditeurs des licences Starcraft, Diablo, et également Warcraft qui sont des jeux chers à nombre d’entre nous. L’univers Warcraft justement est une nouvelle fois mis à l’honneur par Blizzard. Hearthstone est en effet un jeu de cartes à jouer et à collectionner (c’est-à-dire un JCC ou TCG pour les anglophones) basé sur la licence Warcraft. Le jeu n’est pas encore sorti, mais j’ai eu la chance de recevoir il y a peu une beta-key pour aller tester le jeu, et je vais également en profiter pour vous faire part de cette expérience !

Hearthstone, qu’est ce que c’est ?

Vous connaissez Magic the Gathering ou l’un ou l’autre de ses petits cousins ? Transposez tout cela dans l’univers de World of Warcraft et vous obtenez Hearthstone. Fan à la fois du premier et du second, je me posais malgré tout pas mal de questions sur Hearthstone. Je serais franc avec vous : aucun de mes doutes n’a tenu plus de quelques minutes face à la machinerie bien huilée du jeu !

Commençons par le début, au lancement du jeu (au visuel très sympathique qui plus est) vous voilà tout de suite en pleine partie de carte contre l’IA. Guidé par quelques courts messages, vous affrontez votre premier adversaire et commencez à comprendre les mécaniques de base du jeu. Votre victoire ne faisant aucun doute, vous apercevez une barre d’expérience qui atteint le niveau 2 et de nouvelles cartes qui s’ajoutent à votre paquet.

C’est parti ! Pour être véritablement lâché dans le monde impitoyable de Hearthstone, vous allez devoir combattre 5 adversaires (IA) supplémentaires, vous permettant toujours plus de vous familiariser avec les principes du jeu. Un véritable tuto actif et très simple (le fonctionnement du jeu l’étant aussi) qui ne vous donne qu’une envie : jouer encore.

Après le tuto : le jeu en lui-même

Rapidement expédié, le tuto vous a inculqué la plus grande partie du jeu : vous jouez des cartes ayant diverses capacités, pour un coût x en cristaux de mana. A chaque tour un nouveau cristal s’ajoute à votre pool et vos autres cristaux sont rechargés. Evidemment de manière générale, plus votre carte est chère à jouer, meilleure elle est.

Il existe globalement 2 types de cartes : les créatures, que vous posez devant vous et gardez jusqu’à leur mort, et les sorts, que vous ne pouvez utiliser qu’une fois. Une petite subtilité puisqu’il existe également des « Secrets » : ce sont des sorts, cachés, qui ne se déclenchent que sous certaines conditions. Ils ajoutent une petite dimension bluff fort bienvenue.

A cela s’ajoute une bonne dose de capacités diverses, qui vous permettront de faire travailler votre imagination pour sortir des combos de plus en plus dévastatrices. Un fait assez sympa, Hearthstone reprend les classes de World of Warcraft (et chaque classe à son propre pool de cartes et peut piocher dans un très grand pool de cartes communes à tous).

Chaque héros ayant un pouvoir particulier, il existe de nombreuses façons de jouer à Hearthstone. Ainsi par exemple, le Chasseur est capable pour 2 cristaux d’infliger 2 points de dégâts à son adversaire, alors que le Voleur peut s’équiper d’une dague pour aller lui-même au combat. Vous pouvez choisir de jouer avec n’importe quel héros, ou même tous si vous voulez, chacun ayant des avantages et des inconvénients.

Il ne vous reste plus qu’à aller dans l’écran « Ma collection » pour voir vos cartes disponibles et constituer vos propres decks.

Les différents modes de jeu et comment gagner de nouvelles cartes

Il existe 3 types de jeu dans Hearthstone :

- Le mode entraînement vous permet d’affrontez une IA : pour être franc, son intérêt est assez limité.

- Le mode partie vous permet d’affrontez de véritables joueurs, soit en « partie amicale », soit en partie classée, qui vous permet de progresser dans le classement.

- Enfin, le dernier mode de jeu, l’arène, qui est véritablement mon préféré, malgré que son entrée soit payante (on va en reparler).

L’arène est un genre de tournoi de « draft » : c’est-à-dire qu’en entrant dans l’arène, vous devez constituer votre paquet à partir de cartes déterminées aléatoirement. Ensuite, il vous faut jouer, jusqu’à atteindre 9 victoires ou 3 défaites.

A la fin de l’arène, vous recevrez une récompense en fonction de vos performances. Et dans tous les cas, vous gagnez également un booster, vous permettant d’obtenir de nouvelles cartes. Cette récompense est un mélange des éléments suivants : de l’or, des poussières, et une carte.

L’or vous permet d’acheter des boosters (100 PO -> un booster) ou alors de vous inscrire à l’arène (150 PO). Les poussières quant à elles vous permettent de fabriquer de toutes pièces de nouvelles cartes, à partir de l’album des cartes du jeu. Vous pouvez créer grâce à elles la carte de votre choix, sans même avoir besoin d’en avoir un exemplaire.

Pour récupérer des poussières, vous pouvez également désenchanter vos cartes inutilisées, pour en fabriquer de nouvelles.

Vous pouvez également recevoir des cartes en faisant monter de niveau vos personnages.

Le reste est typique d’un TCG : a vous de vous battre contre vos adversaires et de compléter votre collection pour créer le deck de vos rêves !

Un dernier mot sur l’environnement du jeu

Les graphismes très sympas de Hearthstone suivent directement ceux de WoW, dans un style un peu cartoon. Ils sont parfaitement adaptés à l’humour dont le jeu sait faire preuve.

De nombreux éléments sont très amusants : la voix du gnome vous accueillant à chaque connexion, les écrans de chargements maquillés en roulettes désignant votre adversaire (par exemple : « Votre pire cauchemar » ou « Un Murloc ») ou encore le plateau de jeu interactif pour vous occuper durant le tour de votre adversaire.

Enfin, il est également possible de payer en argent réel pour acheter des boosters ou s’inscrire à l’arène.

Hearthstone : Heroes of Warcraft

L'avis de Khath

Rédacteur

nov. 4, 2013, 1:55 après-midi

Une grande réussite. Difficile de mieux décrire le dernier de Blizzard Entertainment. Addictif, prenant, drôle, sympa, bien d’autres adjectifs pourraient convenir à ce jeu. Malgré qu’il soit en bétâ, on trouve déjà toujours des adversaires quelque soit le mode de jeu. Les parties durent une dizaine de minutes, et chacune est différente. On pourrait simplement regretter de ne pas avoir la possibilité d’acheter un peu plus régulièrement des boosters, mais les poussières rattrapent quelque peu cela. Bref, j’ai passé un super moment sur Hearthstone, et je retourne dessus dès tout à l’heure !

  • L’arène
  • Les graphismes, l’humour et le plateau de jeu interactif
  • Plein de combos et d’idées à essayer
  • Les quoi ?

Commentaires

comments powered by Disqus