Information sur le jeu

Type : pc

Categorie : action

Version : Anglaise

Editeur : Freejam

Développeur : Freejam

Config minimum :Windows 2000/XP/Vista/7, Proc. AMD ou Intel 3GHz ou équivalent, 2 Go de RAM, carte vidéo Shader Model 3.0 GeForce 6800GT avec 256 Mo de RAM ou ATI X800 avec 256 Mo de RAM, DirectX 9.0c

Partager ce test

Retour à la liste des tests  

> lecture test

Posté, le 18 janvier 2015 à 14:14

Test du jeu free-to-play : Robocraft

S’il y a bien une chose qui ressort des jeux indépendants, c’est bien entendu la créativité des développeurs. Et cela s’en ressort une nouvelle fois dans Robocraft, un free-to-play réalisé par Freejam. Le jeu vous propose un gameplay orienté vers la construction d’une part, mais également vers l’action. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe est vraiment à l’écoute des joueurs, puisque les mises à jour régulières ne cessent de satisfaire l’ensemble de la communauté. Pour résumer, Robocraft vous invite donc à élaborer votre propre véhicule robotique (et ce dans les moindres détails) pour ensuite le piloter et l’améliorer au fil des affrontements que vous ferez avec les autres joueurs. En tout cas, si le contenu semble relativement limité, nous allons vite nous apercevoir que les possibilités offertes sont bien plus nombreuses qu’elles n’y paraissent.

Découverte de l’espace de travail

La première chose que vous devrez faire, c’est bien sûr d’avoir un véhicule. Comment voulez-vous combattre d’autres joueurs sans un appareil permettant de faire face aux ennemis ? Pour votre première connexion, le titre vous offre gracieusement quelques pièces qui vous feront un véhicule des plus basiques. En effet, vos débuts seront donc difficiles, mais à force de vous développer, vous deviendrez rapidement une vraie machine de guerre ! On va donc tout d’abord se rendre dans l’espace de travail, car c’est là que vous passerez la majeure partie de votre temps.

Une fois construit, votre véhicule pourra entrer dans l'arène pour faire des affrontements stratégiques !

Le tout se présente comme une sorte de hangar : on apprécie une lisibilité claire, qui simplifie grandement les étapes de modification. En tout cas, vous êtes vraiment libre de faire ce que vous voulez : on peut aussi bien prendre une bonne partie des matériaux pour les détruire afin d’en récolter d’autres (plus ou moins puissants), ou encore assembler diverses pièces. Dans tous les cas, vous allez comprendre que la construction sera un véritable bonheur pour les constructeurs en herbe !

Des possibilités sans limites !

Ainsi, on commence par aller dans l’inventaire, et de sélectionner des éléments pour construire le châssis de votre véhicule. Une fois cette étape terminée, il faudra bien ajouter des armes et autres accessoires utiles. Pour le premier point énoncé, elles se montrent très variées, puisqu’on dispose aussi bien de mitraillette que des armes lourdes, tel un véritable canon ! En ce qui concerne les accessoires, ces derniers seront essentiels pour améliorer votre confort en jeu : on pense notamment au radar ou à la lampe, lorsque vous évoluez dans un décor très sombre. En début de partie, vous aurez donc des choix assez limités, étant donné que vous aurez très peu de pièces ; mais par la suite, de nombreux éléments de débloquent, en parallèle de l’arbre technologique. On est vraiment surpris par le fait qu’il n’y a que très peu de contraintes : ces dernières se résument par un prix qui ne doit pas être dépassé (il pourra augmenter en fonction de votre niveau), le poids et la taille. Sachez également que vous pourrez choisir le style de véhicule : préférez-vous un appareil très rapide mais peu puissant, ou bien quelque chose de lent mais robuste ?

Essayer avant de se lancer dans un affrontement

Comme nous l’avons déjà rappelé, vos débuts seront difficiles, notamment à cause d’une physique assez difficile à appréhender. Effectivement, les déplacements sont étranges, dans le sens où il vous faudra un petit temps d’adaptation pour vous y faire. Rassurez-vous, il existe un mode Practice, qui vous permettra de faire vos essais. Toute la question est donc de trouver quel est le meilleur équilibre entre la vitesse et la stabilité de votre machine.

La personnalisation du véhicule se fait dans les moindres détails ! Un vrai bonheur pour obtenir l'engin de vos rêves !

Ce sera également le moyen d’apprendre à bien éviter les attaques ennemies. D’autant plus que s’il est possible de riposter tout en vous déplaçant, vos tirs seront nécessairement bien moins précis. Bref, il faudra donc vraiment apprendre à manier son véhicule avant de vous lancer dans des affrontements de grande ampleur. Pour finir, grâce au mode Practice, vous pourrez aussi reconnaître les points faibles de votre robot, et ainsi lui apporter diverses modifications. Robocraft est donc en plus d’un jeu de création et d’action, un pur jeu de stratégie où vous devrez toujours peser le pour et le contre pour votre véhicule.

La progression de votre véhicule

A la manière des FPS, vous gagnerez une certaine somme d’argent, des points d’expérience et des tech points. Comme vous vous en doutez, l’argent vous servira à acheter de nouvelles pièces pour votre robot, puis les utiliser comme bon vous semble. Concernant les tech points, ils seront d’une importance capitale, car ces par eux que vous pourrez augmenter son coût total. Si le coût est très limité en début de partie, il ne cessera d’augmenter par la suite, en fonction de votre niveau, et ainsi acheter des éléments plus chers, mais aussi plus puissants. Egalement, il faut noter qu’on pourra ajouter encore plus de pièces ! Les tech points se dépensent dans une sorte d’arbre technologique, et il faut savoir que les branches sont très nombreuses. Chacune d’elle vous donnera accès à tout un tas de pièces en tout genre. En tout cas, on s’aperçoit que le contenu est tout simplement gargantuesque, et chacun pourrait très bien obtenir un véhicule unique !

L'arbre des technologies dans toute sa splendeur. Comme on peut le voir, les possibilités ne manquent pas !

Un modèle économique sans faille

Pour terminer ce test, nous nous devons d’évoquer le modèle économique. En tant que jeu indépendant, Robocraft pourra être joué totalement gratuit, et il est absolument inutile de dépenser de l’argent ! L’ensemble du contenu sera accessible pour tous les joueurs. Il existe des véhicules déjà construit que vous pourrez acheter avec de l’argent réel si vous le souhaitez. Cela se destine avant tout pour ceux qui ne sont pas très créatif (auquel cas, ce jeu ne les intéressera pas forcément), mais également à ceux souhaitant soutenir les développeurs. En effet, afin qu’ils continuent à proposer un contenu toujours plus intéressant, ils ont besoin de dons, et c’est là que nous intervenons. Une très bonne idée, puisque cela n’empêche pas les joueurs de prendre du plaisir sur Robocraft, mais en plus les âmes charitables peuvent ainsi participer au développement de ce jeu. Ainsi, comme vous l’avez compris à travers ce test, Robocraft est une bonne pioche, et devrait satisfaire tous les fans de construction et d’action !

Robocraft

L'avis de Asternosis

Rédacteur

jan. 18, 2015, 2:14 après-midi

Robocraft est un jeu indépendant particulièrement réussi. En effet, sa première force est bien sûr son contenu impressionnant, dans lequel vous pourrez construire des véhicules vraiment uniques. Ensuite, si les graphismes ne sont pas exceptionnels, les affrontements restent quant à eux amusants, surtout que la physique du jeu sera très dépendante du type de machine que vous utiliserez. A noter aussi une progression bien pensée, car on voit clairement après chaque affrontement l’amélioration de son petit bijou. Enfin, on peut compter sur une interface claire et intuitive ! C’est donc un tout bon pour ce Robocraft, d’autant plus que son modèle économique frôle la perfection, ce qui assure des parties équilibrées où seules les compétences du joueur seront mises à l’épreuve.

  • Un contenu gigantesque
  • Des possibilités infinies de customisation
  • La progression de son véhicule au cours du temps
  • Une interface soignée
  • Un vrai free-to-play
  • Les graphismes ne sont pas les plus beaux que nous ayons vus
  • Un commencement assez difficile
  • Uniquement en anglais

Commentaires

comments powered by Disqus