Information sur le jeu

Type : pc

Categorie : simulation

Version : Française

Editeur : Anuman Interactive

Développeur : SCS Software

Config minimum :Windows XP ou Vista Processeur 2.4 Ghz (Intel Pentium IV ou equivalent) 512 Mo de RAM (1 Go pour Windows Vista) Carte Vidéo 128 Mo de RAM GeForce 4 (pas MX !) ou supérieure, ATI Radeon 8500 ou supérieure Carte son compatible DirectX 9 DirectX 9.0 600 Mo d'espace disque requis

Partager ce test

Retour à la liste des tests  

> lecture test

Posté, le 16 décembre 2013 à 09:20

Test du jeu free-to-play : Euro truck simulator

Envie de vous lancer dans une expérience unique ? Anuman Interactive vous propose une nouvelle fois de reprendre le volant des plus beaux camions du monde pour livrer des tonnes de marchandises, et ce dans toute l’Europe. Si le second opus est déjà sorti, il est bon de se renseigner aussi sur le premier opus qui, s’il a des lacunes que le second n’a pas, reste tout de même un très bon choix de jeu. En tous cas, rien qu’avec cet épisode, les studios SCS Software prouve une nouvelle fois qu’il maitrise parfaitement la simulation.

Vous avez dit Euro Truck ?

On le sait bien, SCS Software n’en est pas à son premier essai en matière de simulations routières. On avait en effet déjà pu découvrir avant ce jeu US Trucks Road, qui reprend exactement le même concept, mis à part qu’il se déroulait non pas en Europe, mais aux USA, vous l’aurez compris. En tout cas, tout amateur des gros camions devra nécessairement toucher à ce titre, qui s’avère extrêmement bien fichu. Car comme Euro Truck Simulator reprend les idées de son grand frère, cela signifie qu’on aura donc le droit à une customisation très importante de son véhicule, de nombreuses villes à découvrir, de longues autoroutes avec des décors tout aussi impressionnants les uns que les autres etc… En tout cas, comme on va l’expliquer à la suite du test, Euro Truck Simulator ne se contente pas de recopier la version américaine du titre, mais ajoute de nouvelles fonctionnalités qui seront vraiment sympathiques.

Des graphismes améliorés

La première chose que l’on va s’apercevoir, notamment pour les ex-joueurs de la version américaine, c’est la nette amélioration des graphismes (on ne parle même pas du second opus, avec des graphismes encore plus époustouflants). En effet, si on distinguer un aliasing (c’est-à-dire des contours avec un effet escalier) assez prononcé, il n’en est rien dans ce nouveau titre. De même, les textures ont été retravaillées pour obtenir un résultat encore plus réaliste. Du coup, les environnements sont plaisants à regarder, on apprécie donc à voyager durant de longues heures sur les autoroutes d’Europe.

L’ambiance est particulièrement agréable de nuit

Toujours dans la même lignée, les camions ont subi une modélisation exemplaire, avec des effets lumineux toujours proche de la perfection. D’autant plus que dans chaque ville que vous pourrez découvrir, vous reconnaitrez nécessairement les principaux monuments. Par exemple pour Paris, on pourra apercevoir sans aucune difficulté l’Arche de la Défense, la Tour Eiffel ou encore la Tour Montparnasse ! Vous souhaitez un autre exemple ? Si vous devez livrer des marchandises aux alentours de Bordeaux, vous allez tout de suite reconnaître les paysages où les forêts et les vignes se dressent fièrement devant vous. Concernant les menus, ils sont extrêmement clairs, mais manquent toutefois de « design ». En effet, s’ils sont très intuitifs, ils n’ont pas subi un énorme travail artistique (cela a d’ailleurs été corrigé dans le second opus). En tout cas, tout est nettement plus agréable à parcourir comparé à la version américaine.

Pas de mode gestion…

En tout cas, si on peut visiter plusieurs villes d’Europe, il faut tout de même souligner que ces dernières ne sont pas aussi nombreuses qu’on aurait pu l’espérer (ce point a de nouveau été corrigé dans le second opus). Du coup, dans ces villes, vous pourrez accepter des missions et délivrer des tas de marchandises dans une autre ville. Plus la distance ou la difficulté sera élevée, et plus vous remporterez d’argent. Mais que fait-on avec cet argent vaillamment obtenu ? En fait, il permettra notamment de passer des permis spéciaux, qui vous donneront la possibilité de transporter des matières plus dangereuses. Aussi, vous pourrez acheter si vous le désirez un autre camion, ou même améliorer les performances de celui de votre choix.

Dans les carrefours, il faudra se montrer vigilant et respecter le code de la route

Les possibilités ne manquent pas. En tout cas, on regrettera le fait de ne pas pouvoir créer et gérer sa propre entreprise qui, soulignons-le, était quand même un point très intéressant. De ce fait, si on conduit des heures pour juste récolter de l’argent et améliorer son camion, on ne voit plus vraiment l’intérêt du titre (en tout cas, nous allons encore le souligner, mais ce point a été réglé dans le second opus). Bref, vous ne pourrez plus employer des personnes afin qu’ils travaillent pour vous, et ainsi vous rapporter des bénéfices. En conclusion de cette partie, tout l’aspect gestion, qui était pourtant fort bien pensé, n’existe pas dans Euro Truck Simulator premier du nom. Le contenu a donc largement été revu à la baisse, ce qui est franchement dommage… Si vous adorez donc tout ce qui est gestion, il faudra nécessairement s’orienter vers le second opus.

La conduite, si elle est bien fichue, à quelques lacunes

On va maintenant s’intéresser à un dernier point très important du titre : la conduite en elle-même. Si le réalisme est toujours présent, on a comme l’impression que la difficulté a elle-aussi été abaissée. En effet, les freinages sont nettement plus brusques, ce qui permet généralement d’aller à des vitesses plus rapides. De même, il sera très difficile de perdre le contrôle du véhicule, notamment lors d’un virage serré. Si le code de la route doit être respecté, on s’aperçoit tout de même qu’on pourra aller à plus de 110 km/h alors qu’on ne devrait pas dépasser les 90 km/h sur les autoroutes. De même, il est nettement plus simple dans cet opus (comparé au 2) de faire du « rally », et ainsi dépasser rapidement les autres voitures. En revanche, commettre toutes ces infractions pourra vous coûter très chers, puisque des amendes seront distribuées pour chaque accident. Bref, au final, Euro Truck Simulator premier du nom est un bon jeu de simulation, avec quelques lacunes (que l’opus suivant a corrigé). Si ceux ayant testé la version américaine, ils ont pu être un peu dessus par certains points. En revanche, pour les amateurs qui se lancent la première fois dans cette expérience, ils peuvent découvrir de très belles choses, en plus de belles sensations (notamment si vous disposez d’un volant).

Euro truck simulator

L'avis de Asternosis

Rédacteur

déc. 16, 2013, 9:20 matin

Bon, si Euro Truck Simulator 2 n’était pas encore sorti, ce titre serait certainement la référence des jeux de simulation routière. Avec des graphismes plutôt bluffant (lors de sa sortie), des villes vraiment bien modélisées, on s’amusera un très long moment. Malheureusement, on regrettera vraiment l’absence totale de mode gestion. Du coup, on conduit pour délivrer tout un tas de marchandises, mais il n’y a pas vraiment d’enjeu. Ne disposant pas d’une entreprise, on gagne juste de l’argent pour améliorer son véhicule, voir même en acheter un nouveau. De même, la conduite aurait pu être un poil plus réaliste. En tout cas, ce jeu est parfait pour les débutants, les experts s’orienteront plutôt vers la seconde version.

  • Conduire sur les routes d’Europe
  • Des graphismes très réalistes
  • Des villes superbement modélisées
  • Le mode gestion totalement oublié
  • Une conduite pas toujours optimale

Commentaires

comments powered by Disqus