Information sur le jeu

Type : pc

Categorie : action

Version : Anglaise

Développeur : Mossmouth

Config minimum :Processeur Intel Pentium III / AMD Athlon XP 1500+ ou supérieur ; Carte graphique Nvidia GeForce 6100 / ATI Radeon 7000 64mb ou supérieure ; 256 Mo de RAM ; 500 Mo d'espace disque disponible

Partager ce test

Retour à la liste des tests  

> lecture test

Posté, le 13 décembre 2013 à 15:30

Test du jeu free-to-play : Spelunky

Connaissez-vous Spelunky ? Il est possible que vous ayez déjà vu ce nom car ce jeu rencontre d’ores et déjà un succès certain au sein du milieu du jeu vidéo indépendant. Initialement développé en 2008 par quelqu’un de relativement connu dans ce même milieu, Derek Yu, une nouvelle version du jeu est sortie en juillet 2012, incluant mode multi-joueurs et de nombreux ennemis et objets supplémentaires. Nous n’allons ici parler que de la version d’origine, de 2008, car celle est (et a toujours été) gratuite, contrairement à la version 2012, disponible sur Steam et X-Box Live pour le prix de 14 €.

Alors venons-en au fait, Spelunky, c’est quoi ?

Spelunky est un genre de mélange entre un rogue-like et un jeu de plateforme 2D. Dit comme cela, cela peut sembler surprenant, cependant, lisez la suite avec attention, car malgré (ou grâce à ?) son concept simpliste, il offre d’excellents moments et se révèle véritablement addictif. En effet, le but du jeu est vraiment simple, il vous suffit de faire traverser à votre héros des cavernes remplies de trésor et de trouver la sortie du niveau.

Pour se faire, vous disposez de votre fidèle fouet, de quelques bombes et enfin de quelques cordes. Mais nous y reviendrons plus tard.

Outre le but du jeu, le gameplay est lui aussi d’une simplicité extrême : il suffira de vous déplacer grâce aux flèches directionnelles (ou les ZQSD) et d’utiliser 2 autres et uniques touches de votre clavier. La première vous permet de sauter, la seconde, d’utiliser votre fouet. Ne vous fiez pas à cette facilité apparente, Spelunky est un vraiment ce qu’on appelle un jeu Hardcore ! (Notez bien le grand H). Vous n’aimez pas recommencer encore et encore un jeu depuis le début ? Ne lancez pas Spelunky. Toutefois, je dois nuancer dès maintenant : chaque niveau est totalement aléatoire, ce qui fait que vous n’aurez jamais l’impression de refaire deux fois le même niveau !

Mais pourquoi ce jeu est-il si dur ?

Ah ! Merci de poser la question !

C’est vrai ça, après, il s’agit simplement d’un jeu de plateforme, un peu de persévérance devrait faire l’affaire. A un détail près, enfin 4 détails : 4 c’est le nombre de vie que vous avez pour mener à bien votre quête : traverser 15 niveaux remplis de monstres et de pièges, et vaincre le boss de fin. Et je dis bien 4 vies, pas 4 par niveau. C’est tout.

Il reste juste à prendre en compte que :

- Les niveaux sont totalement aléatoires, donc il est impossible de « s’entraîner »

- Certains monstres sont de véritables poisons, comme les araignées par exemple, qui sont pourtant loin d’être les pires. Et dans les niveaux supérieurs, certains vous one-shotent, amicalement bien sur.

- Les pièges : par exemple les flèches infligent 2 cœurs de dégâts.

- Les pics qui vous tuent instantanément

- Les pièges encore (parce que quand même, faire un run parfait et crever au niveau 3 car le coffre a lâché une bombe …)

« Die and retry » ce sont véritablement les mots d’ordre du jeu.

Cependant, malgré ces morts incessantes (et parfois inattendues …) Spelunky n’est ni énervant ni frustrant, chaque partie est différente et on ne se lasse vraiment pas de recommencer. De plus, il faut savoir que pour être honnête, il existe plusieurs objets pour vous aider et vous permettre d’avancer plus loin à chaque partie.

Quels sont les différents objets du jeu ?

Nous avons déjà parlé du fouet, qui est l’arme de base de notre Indiana Jones miniature, ainsi que des bombes et des cordes, mais revenons-y :

Les bombes vous permettent selon votre convenance, de creuser à travers la roche pour rejoindre une salle bouchée par exemple, mais vous pouvez également vous en servir pour tuer certains ennemis gênants. Attention toutefois à ne pas vous trouver dans le rayon d’action de la bombe sinon, il ne vous reste plus qu’à recommencer. Les cordes quand à elles permettent de remonter dans le niveau, mais peuvent également vous permettre de déclencher un piège situé plus haut que vous.

Il existe également des objets qui vous aideront grandement, par exemple, des bottes pour sauter plus haut, des gants pour escalader les parois ou pour lancer plus loin vos objets, des armes (arc, pistolet, fusil à pompe), cape, lunettes, et quelques autres.

Vous pouvez trouver ces objets en les achetant chez les marchands présents dans certains des niveaux, mais vous pouvez aussi en obtenir dans les coffres disséminés dans chaque niveau. D’ailleurs certains niveaux contiennent également un coffre verrouillé qu’il vous faudra ouvrir avec une clé trouvable dans ce même niveau. De plus, il est également possible de regagner quelques cœurs de vie en secourant les demoiselles ou les chiens égarés et en les emmenant à la sortie du niveau.

Prenez quand même garde aux serpents, araignées, plantes, chauves-souris et autres monstres qui ne le verront pas du même œil que vous. Et petit conseil, ne vous attardez pas trop longtemps dans un même niveau…

Spelunky

L'avis de Khath

Rédacteur

déc. 13, 2013, 3:30 après-midi

Addictif, Spelunky se révèle être un jeu véritablement prenant dans lequel on enchaîne les parties les unes après les autres. Il faut dire qu’au début, les parties dépassent rarement les 2 minutes de jeu, avant que tel ou tel monstre décide d’y mettre fin prématurément.

La prise en main est très rapide grâce à la simplicité du gameplay. Quand aux graphismes assez « oldies », ils restent sympathiques et le héros est véritablement inspiré d’Indiana Jones, en témoignent son fouet, son chapeau, et sa peur des serpents.

Seul point négatif, on peut lui reprocher après plusieurs heures de jeu un léger manque de diversité dans les objets, mais rien de dramatique, puisque l’on clic sur l’icône Spelunky avec toujours le même entrain. Ah un conseil ? Vous pouvez tuer les marchands pour voler leurs objets … mais soyez près à en assumer les conséquences.

  • Génération aléatoire des niveaux
  • Prise en main immédiate
  • Pleins de surprises, bonnes ou mauvaises
  • Graphismes basiques
  • Léger manque de diversité des objets

Commentaires

comments powered by Disqus