Information sur le jeu

Type : navigateur

Categorie : mmorpg

Version : Anglaise

Editeur : R2Games

Développeur : R2Games

Config minimum :Processeur : Pentium© III 1,6 GHz ou ordinateur compatible (Mac OSX) ; Mémoire: 256 Mo RAM au minimum 512 Mo RAM ou plus recommandé ; Carte graphique ; 16 Mo au minimum, 32 Mo ou plus recommandé ; Connexion internet

Partager ce test

Retour à la liste des tests  

> lecture test

Posté, le 16 août 2016 à 09:35

Test du jeu free-to-play : DragonBone Dynasty

Bien qu’en manque d’innovation depuis plusieurs années maintenant, le MMORPG gratuit par navigateur attire toujours des adeptes. Le studio R2Games l’a bien compris et revient une nouvelle fois pour proposer aux joueurs DragonBone Dynasty. Soyons clair dès le début : cette réalisation n’essaie aucunement de réinventer la roue, mais simplement de mettre à jour les fonctionnalités existantes à travers un nouveau scénario. Si vous souhaitez vous orienter vers un titre original, vous pouvez déjà vous diriger vers un autre opus. Bien sûr, il est attendu que DragonBone Dynasty dispose d’une identité propre, sans quoi il tombera dans l’oubli d’ici quelques semaines. Peu sont les MMORPG par navigateur qui peuvent se vanter de perdurer dans le temps. Sera-ce le cas de ce soft ? Pour être tout à fait franc avec vous, nous en doutons quelque peu… Car s’il dégage un certain charme – notamment grâce un univers mieux travaillé que d’habitude –, il ne tente absolument pas d’apporter une quelconque nouveauté, se basant simplement sur les acquis non discutables du studio. Nous allons donc étudier tout cela en détails à travers ce test complet. Voici ce que l’on peut en dire…

« DragonBone Dynasty représente une pâle copie des autres opus du studio R2Games. Quiconque en aurait déjà testé un connaîtrait l’ensemble de ses avantages et de ses limites. Cela étant, l’univers se montre plutôt intéressant à arpenter »

Le bien contre le mal, ça vous dit quelque-chose ?

DragonBone Dysnasty est un MMORPG par navigateur qui pactise avec la plus pure tradition en matière de scénario. Nous apprenons en début d’aventure que Magnus, le chef des démons et maître des enfers, a parsemé le monde de forces sinistres pour semer le chaos dans le monde. Alors que la guerre en arrive à un stade fatidique, une jeune personne voit sa famille assassiner sans ménagement. Il n'en fallait pas plus pour qu’elle décide de rejoindre les armées du bien, avec pour ultime objectif de ramener la paix dans tout le royaume. Ce personnage, c’est bien sûr le personnage que vous allez créer à partir des trois classes proposées. A l’instar de la trame scénaristique, cette tâche ne vous prendra qu’une poignée de secondes tant les archétypes ont déjà été aperçus dans d’autres MMORPG : le Sorcier, le Barbare et le Rogue. Une fois le sexe et le nom du personnage définis, l’aventure débute par un tutoriel, se traduisant par une suite de quêtes. Sans surprise, ces dernières ne présentent que peu d’intérêt. Même si nous avons tenté la lecture de quelques dialogues ici et là, nous n’avons pas franchement accroché aux différentes situations : entre discuter avec un PNJ précis ou combattre des créatures, les missions ne vous réserveront pas la moindre surprise. Toutefois, DragonBone Dynasty a le mérite d’offrir une traduction anglaise cohérente, un point primordial mais très souvent négligé chez les éditeurs…

         

         



information         Information : DragonBone Dynasty n’a pour l’heure aucune traduction française de prévu : mieux vaut attendre de voir comment se portera les audiences de la version anglaise avant de tenter toute traduction. Rassurez-vous toutefois, l’anglais utilisé n’est pas très complexe, et représente par ailleurs un bon exercice pour en apprendre d’avantage sur cette langue.

25 héros à engager, on a déjà vu mieux…

Comme la plupart de ses concurrents, DragonBone Dysnasty se focalise sur les affrontements. Avant de les décortiquer, nous devons préalablement expliciter le système de héros. Effectivement, vos aventures vous amèneront à engager de nouvelles personnalités qui se battront à vos côtés dans la lutte contre les forces obscures. Les héros ont chacun leur propre style de jeu, avec un lot de compétences uniques. Alors évidemment, la fonctionnalité ne propose aucune nouveauté majeure, mais inclus plutôt une limitation des plus surprenantes. La majorité des MMORPG par navigateur présente en moyenne une bonne cinquantaine de personnages différents. Dans le cas de DragonBone Dynasty, il faudra composer avec seulement 25 protagonistes (un chiffre qui devrait augmenter au fil des mises à jour, fort heureusement). Le souci, c’est que la plupart des joueurs s’orienteront vers les mêmes stratégies, limitant ainsi l’immersion. Par exemple, le niveau 20 vous ouvre les portes des premiers combats PvP, et le peu d’adversaires que nous avons affronté disposaient des mêmes héros. Seuls les équipements et les compétences variaient d’un joueur à l’autre. Bref, si les différentes personnalités présentent de sérieux atouts, leur faible variété occasionne un manque de diversification des stratégies, en PvP tout du moins.

Des combats au tour par tour plutôt soignés

Lorsque vous choisissez une nouvelle recrue, vous devrez le placer dans votre équipe en définissant sa position fétiche. En effet, certaines positions conviennent mieux à certaines personnalités qu’à d’autres. Passé cela, les batailles peuvent enfin commencer, sachant qu’elles débutent très tôt dans l’aventure. Celles-ci se déroulent au tour par tour, l’automatisation étant là encore bien mis en avant. Pire encore, il est possible – passé un certain niveau – de laisser l’ordinateur se charger de tout : vous n’aurez qu’à regarder ce qui se déroule sous vos yeux ébahis. Maintenant, nous vous recommandons fortement de limiter cette fonctionnalité pour la simple et bonne raison que l’intelligence artificielle ne pense pas à utiliser les compétences à bon escient. Effectivement, une barre d’action composée de 10 points vous permet d’utiliser des compétences, sachant que deux seront associées à un personnage. Votre rôle sera de définir les compétences à utiliser lors du tour, à moins d’engager une attaque normale, laquelle ne consomme aucun point. Par exemple, une classe de soutien pourra activer un sortilège de soin en échange de 2 points. Egalement, vous pourrez stocker les points restants du tour pour le suivant afin de lancer des combinaisons foudroyantes. Dans l’ensemble, nous avons été plutôt séduits par leur fluidité, d’autant plus que la gestion des points est le cœur même des affrontements. En outre, sans être fraichement novateurs, les combats répondent globalement à nos attentes.

         

DragonBone Dynasty, le MMORPG par navigateur de trop ?

MMORPG par navigateur oblige, l’accomplissement des quêtes et les victoires face aux adversaires engendreront des gains de niveau. La progression du personnage est, comme le reste du jeu, classique au possible. En effet, notre rôle sera de débusquer divers éléments d’équipements et de les améliorer en échange de l’argent dument récupéré. Le problème, c’est que ces objets ne sont pas aussi nombreux qu’espéré. D’autre part, augmenter leur niveau ou les enchanter avec diverses runes n’a absolument rien de folichon dans la mesure où ce système est utilisé depuis l’aube des temps chez la concurrence. Dans un autre registre, une monture vous sera rapidement octroyée, tout comme de superbes ailes angéliques. Similaires aux équipements, l’argent vous permettra de rendre ces éléments plus imposants, engendrant un boost non négligeable de vos statistiques de combat. Bref, nous n’avons pas grand-chose d’autre à vous expliquer, tant le système s’est révélé linéaire et dépourvu de nouveautés. Un joueur n’ayant jamais testé les MMORPG par navigateur pourrait aisément se laisser convaincre ; pour les autres, autant dire qu’absolument rien ne vous surprendra. Dans ce cas, mis à part les serveurs plus étoffés en joueurs, pourquoi me lancerais-je dans l’aventure DragonBone Dynasty ? Pour être franc, nous n’avons pas la réponse…

information         Information : Du côté des éléments d’équipement, DragonBone Dynasty fait là encore moins bien que la concurrence, puisqu’il n’est possible de customiser ses personnages qu’à travers quatre objets. Plutôt limite quand on sait qu’il n’y a que 25 personnages à recruter. Tout cela laisse présager un modèle économique des plus déséquilibrés pour différencier efficacement les joueurs…

Une certaine répétitivité des tâches

Si vous passez du temps à lire et comprendre chaque détail de la trame scénaristique, celle-ci devrait vous occuper durant de nombreuses heures de jeu. Les autres devraient la terminer en une petite après-midi, et ce grâce à l’automatisation des tâches. De manière générale, il faut dire que l’histoire représente un long tutoriel sans réelle difficulté. Il en sera tout autrement lorsque vous porterez attention aux différents modes PvE et PvP. D’un niveau bien plus ardu, les challenges et autres sessions PvE vous proposent simplement d’affronter des vagues de monstres ou des boss particulièrement difficiles à vaincre. En bon free-to-play qui se respecte, ces fonctionnalités sont toutefois limitées à un nombre d’essais par jour. D’un point de vue personnel, cet aspect ne nous a pas dérangé outre mesure, n’étant pas très friand de ces MMORPG par navigateur. Les modes PvP se montrent également pauvres en nouveautés, où il est simplement question de combat en 1 vs 1, de donjons à accomplir en groupe ou encore d’affrontements entre guilde, le but étant de grappiller des places dans un classement général. Entre ces modes, vous pourrez prendre un peu de repos en accédant à un potager pour cultiver diverses herbes et potions. Cela vous permettra d’améliorer vos statistiques, et ainsi repartir toujours plus sereinement dans les batailles. Bien sûr, cette fonctionnalité est bonnement dispensable, tant les possibilités de production sont faibles.

         

         

Préparez vos cartes bleues !

Nous n’en avons pas encore dit mot, mais le modèle économique peine à convaincre à cause d’un Item Shop mal conçu. La présence de gemmes et de potions augmentant la puissance générale de votre escouade n’aide en aucun cas ce MMORPG déjà fragile sur son contenu… Cette présence occasionne un déséquilibre certain à travers les modes PvP, tout comme les boss particulièrement difficiles à vaincre en PvE. Le plaisir de s’aventurer dans le contenu haut niveau est dès lors bridé, où on passera son temps à pester contre le studio pour ce modèle économique des plus discutables. C’est pourtant dommage, car DragonBone Dynasty est loin d’être le plus mauvais des MMORPG par navigateur. Si on passe outre son aspect classique, on s’aperçoit que cet opus a de sérieux atouts à faire valoir, notamment d’un point de vue visuel et sonore. Effectivement, les différents environnements demeurent extrêmement détaillés et empruntent une bonne partie de la culture asiatique. Il est dès lors agréable de voyager à travers les contrées du monde. Ceci est aidé par une bande sonore de qualité qui, bien que répétitive, offre des thèmes musicaux d’excellente qualité. Nous n’avons rien à ajouter concernant l’interface, où seule l’absence de mode « plein-écran » se fait ressentir. Bref, DragonBone Dynasty aurait pu être un excellent MMORPG gratuit par navigateur… s’il était sorti il y a quelques années. Aujourd’hui, les mécanismes sont à notre sens dépassés, l’objectif étant simplement de faire du profit à travers un modèle économique désastreux…

Notre mot aux développeurs : « A force de faire du réchauffer, les joueurs délaisseront vos réalisations… Tentez absolument d’ajouter un gain de fraîcheur à vos futurs titres tout en limitant l’influence de la boutique premium, sans quoi la faillite vous englobera ! »


DragonBone Dynasty

L'avis de Asternosis

Rédacteur

août 16, 2016, 9:35 matin

Cette note pour DragonBone Dynasty peut paraître sévère… Seulement, il nous faut replacer les choses dans leur contexte : depuis plusieurs années maintenant, les MMORPG par navigateur ne cessent de nous proposer une recette identique sans jamais chercher à innover. Pour un joueur ne connaissant rien au genre, il peut aisément se laisser tenter. Pour les autres, il n’y a absolument aucune fonctionnalité inédite à se mettre sous la dent, si bien qu’on a la réelle impression d’avoir déjà joué à ce MMORPG gratuit… Or, chaque jeu se doit d’avoir une identité propre, sans quoi il tombe nécessairement dans l’oubli passé quelques jours d’exploitation. Ici, nous ne voyons pas pourquoi nous jouerions à ce free-to-play plutôt qu’à un autre, tant il emprunte les mécanismes d’autres titres. Bref, il ne peut s’agir que d’un moyen supplémentaire pour remplir les caisses du studio… Qu’on se le dise bien toutefois, DragonBone Dynasty n’est pas un mauvais MMORPG (si on tolère son modèle économique), mais l’absence totale d’innovation ne peut être pardonnée…

  • Une écriture meilleure que d’habitude
  • La finition exemplaire
  • Des combats bien mis en scène
  • Addictif pour ceux qui apprécient le genre
  • Encore une pâle copie d’autres MMORPG par navigateur
  • Des classes vues et revues…
  • Des quêtes toujours aussi lamentables
  • Des animations qui gagneraient à être plus fluides
  • Le modèle économique discutable
  • Pas de personnalisation visuelle
  • Plus de personnages n’auraient pas été de trop
  • DragonBone Dynasty, jeu ou fond d’écran interactif ?

Commentaires

comments powered by Disqus